100 - Mardi 12 mai 2009 - Délais de paiement : l’État cèdera-t-il ?

Paul Fabra plaide, dans sa dernière intervention (document ci-joint), pour la « mise en vigueur sans défaillance de la LME », Loi de Modernisation de l’Économie, en ce qui concerne le raccourcissement des délais de paiement. Sans défaillance face aux tenants « du capitalisme sans capital » dont « la misère intellectuelle, et morale, échappe encore à l’attention de nos experts et économistes ». Ce que le dernier paragraphe rapporte est particulièrement révélateur de l’état d’esprit qui a conduit à l’effondrement en cours et dont rien de sûr n’indique encore qu’il ne perdurera pas. Des délais de paiement et négociations tarifaires léonins à la maltraitance de tous les fournisseurs, dont les salariés les plus facilement interchangeables, il n’y a pas la distance de la coupe aux lèvres : c’est la même dérive au fil du courant qui conduit à une pseudo économie de marché.

Pas assez de capital, c’est-à-dire de financement à proprement parler permanent de l’entreprise, et, quoiqu’on en dise, pas assez de profits quand ce mot désigne les bénéfices distribués aux placeurs en capital. Avec, de cause en conséquence, pour victimes le plus gros des troupes du salariat.

Sur le site www.atelierpaulfabra.org, l’exposé théoriquement le plus élaboré de l’analyse qui conduit à ce constat sur le profit et à sa relation avec l’emploi et la condition salariale se trouve dans la section 2 de la partie Études d’économie objective. Antoine Lonjon, ingénieur et rédacteur en chef du site depuis le 21 avril, se tient à mes côtés pour en dire plus à qui le demande, ainsi que chercher, si affinité et disponibilité, comment rendre la partie Éléments de politique économique du site plus pertinente.

Dominique Michaut,

NB – Parmi les qualités d’Antoine Lonjon et de Dominique Ernadote, le maître d’œuvre de la création et la maintenance du site, outre d’êtres plus jeunes respectivement d’un quart et d’un tiers de siècle, il y a leurs compétences en ingénierie informatique et télématique, c’est une partie de leur métier. Mais ils sont membres actifs de l’atelier en plus de leur intense activité professionnelle et de leurs autres engagements d’hommes dévoués. C’est pourquoi la procédure de désinscriptions n’est pas encore automatisée. En attendant qu’elle le soit, utiliser la fonction Contact en ayant soin de rappeler dans le corps du message votre adresse de courrier électronique.