102 - Mardi 26 mai 2009

La chronique de Paul Fabra est disponible dans le bulletin cette semaine à l'adresse suivante:
Rev_eco_obj_2009-05-26.pdf.


Ainsi que le souligne Paul Fabra, les difficultés actuelles rencontrées par les éleveurs nous rappellent qu'il n'y a pas de véritables "prix de marché" en dehors d'une saine pratique des échanges marchands.
Lorsque l'oscillation des prix devient erratique, c'est qu'il n'y a plus de marché au sens de l'économie marchande. Il reste le casino. Les soubresauts du pétrole étaient à ce titre précurseurs de la situation économique actuelle.

Voir à ce sujet le chapitre 1 et le chapitre 7 du traité d'économie objective, ainsi que la définition de échanges marchands".

AL