128 - Vendredi 7 mai 2010, épisode 25

Stocks et flux

Au commencement logique de la comptabilité économique se trouve la distinction entre stocks et flux.

1. Cette distinction est axiomatique.

Je compte, sur une photographie aérienne, un nombre de véhicules stationnés. Ce comptage est une mesure de stock. Je compte les nombres d'entrées de véhicules sur un parc de stationnement. Ce comptage est celui d'un flux.

Dans une voiture, une jauge renseigne sur le niveau de la réserve d'énergie. C'est une mesure de stock. Un compteur indique le nombre total de kilomètres parcourus. C'est une mesure de flux.

La mesure d'un stock est un instantané. Ce constat ne définit pas ce qu'est un stock. La mesure d'un flux porte sur une durée. Ce constat ne définit pas ce qu'est un flux. Les revenus et les encaisses n'en ont pas moins une différence. Les revenus sont des flux, les encaisses sont des stocks. Etc.

2. L'assimilation des circuits économiques à des dispositifs hydrauliques est souvent utilisée.

Cette assimilation aide à observer l'existence de stocks et de flux économiques. Les uns sont de marchandise, d'autres de monnaie. Les stocks sont représentés par des réservoirs. Les courants qui vont d'un réservoir à l'autre y représentent des flux.

Un schéma de circuits économiques ne vaut que pour une entité pour laquelle une comptabilité peut être tenue. C'est pourquoi il existe autant de ces schémas que de catégories de ces entités.

Un schéma d'un circuit économique masque une réalité s'il se réduit à des tracés de flux. Le schéma macronomique le plus exact n'a pas ce défaut. Il situe le point le plus haut du circuit mésonomique. En ce point, il y a comme un château d'eau. C'est le stock dont l'élévation du niveau augmente le nombre d'emplois et le débit des flux de revenus. Nous le constaterons au chapitre suivant.

3. Le premier outil d'une comptabilité économique est une nomenclature.

L'usage est désormais de l'appeler " plan comptable ". Des intitulés de classes de compte et de comptes y sont spécifiés.

Tous ces comptes ont deux caractéristiques. La première est souvent tenue pour implicite dans les cours de comptabilité. La seconde est, elle, toujours décrite.

4. Tout compte est ou bien de stock ou bien de flux.

Il en va de même de toute classe de comptes.

François et Françoise tiennent désormais leur comptabilité familiale sur ordinateur. Une fois par semaine, ils mettent à jour cette comptabilité. Deux à trois clics les renseignent sur le solde de leurs comptes en banque à ce jour. Ce solde est le montant d'un stock. Trois à quatre autres clics les renseignent sur la différence entre leurs revenus et leurs dépenses du… au… Ce solde est entre deux flux. Il est lui-même un flux.

DM