Ba - Le moyen le plus sain de soutien et de relance de l'économie

< ... meilleur moteur de la croissance économique

Les seuls acteurs qui, sur la scène de la vie sociale, n’existent que par et pour la pratique d’échanges marchands sont les entreprises. C’est pourquoi le meilleur moteur de l’essor de ces échanges est celui qui améliore, le plus directement et le plus sûrement, la solidité financière des entreprises.

Un autre moteur de la croissance économique est la dépense publique, notamment à raison de sa partie allouée à des infrastructures. Mais si cet autre moteur est trop longuement sollicité, il devient une cause de freinage. Cet autre moteur a, en effet, pour carburant un prélèvement dont les composants sont l’impôt et l’endettement public. Plus ce prélèvement monte, plus le poids qu’il constitue devient une cause de freinage de la croissance économique.

< ... épargne, par des particuliers et des associations privées non commerciales

Le réel économique est mieux respecté quand il est considéré qu’il n’y a d’épargne proprement dite que réalisée et détenue par des particuliers et des associations privées non commerciales, dont des fondations. Quand cela sera doctoralement admis, il deviendra redondant de faire état du placement d’épargne « par des particuliers et des associations privées non commerciales » : l’épargne ne désignera, comme dans la vie courante, que cette chose, à l’exclusion de toute mise de côté, placée ou non, effectuée par une entreprise ou une entité publique.

L’économie distinguée est celle dont la pensée fait grand cas de distinctions qui évitent des amalgames abusifs et, ce faisant, aident à mieux comprendre et organiser l’économie. Françoise et François font des économies que, par paquets successifs, ils placent. Cette épargne placée est une chose, nantie de son pouvoir de stimulation et de régulation. Les emplois faits de ces placements là où ils sont faits sont d’autres choses, nanties de leurs propres pouvoirs de stimulation et de régulation.

< ... capital d'entreprise

Le réel économique est mieux respecté quand il est considéré que le capital du capitalisme est le financement qui procure aux épargnants la propriété ou la copropriété directe d’une entreprise. Quand cela sera consensuellement admis, il deviendra redondant de faire état du « capital d’entreprise ».

François et Françoise placent de leur épargne dans un fonds commun de placement. Sont-ils pour autant copropriétaires des titres de propriété acquis par ce fonds ? En tout état de cause, c’est le moins qu’on puisse en dire, François et Françoise ne sont pas directement copropriétaires de ces titres.

< … ne coûte rien aux finances publiques

Que le fonctionnement du meilleur moteur de croissance économique ne coûte rien aux finances publiques est particulièrement remarquable en situation de surendettement public. Les raisons en sont que :

  • le surendettement public ne peut être résorbé, sans attentat à l’ordre public national et international, que par des excédents budgétaires
  • cette résorption nécessite de faire fonctionner à plein régime le moteur de la croissance économique qui n’a pas pour carburant de la dépense publique.

Quand il est dit ou sous-entendu que ce moteur n’existe pas, une erreur est commise. Considérer qu’il n’y a pas de politique économique qui puisse concilier l’austérité et la croissance procède de cette erreur.