8.5. Une autre équation règle la répartition du revenu global.

1. La forme de cette autre équation est mathématiquement élémentaire.

Cette forme est, en effet, A = B fois C, chacun de ces trois termes étant un ratio entre deux variables parmi trois : x / y =  z / y fois x / z (ex : 8 / 100 = 400 / 100 fois 8 / 400 = 4 fois 2 %).

2. La règle de trois est centrale.

Quand des gestionnaires ont, forts de leur expérience, soutenu que « dans les affaires » l’opération la plus utilisée et utilisable est la règle de trois, ils n’ont vu qu’en partie juste. Cette opération se révèle être aussi centrale en science économique qu’en gestion.

3. Le découvreur de cette application de la règle de trois a été, à notre connaissance, l’américain Donaldson Brown.

Ce fût en 1906 ou 1907. Donaldson Brown a été un proche collaborateur – on dirait aujourd’hui un contrôleur de gestion en chef ou un directeur financier – de l’industriel Pierre Dupont de Nemours.

4. La formule de Brown n’est autre que celle des désormais fameux ROI et ROE.

ROI est l’acronyme de Return On Investment et ROE de Return On Equity. Il n’y a plus d’ouvrages nouveaux de gestion financière qui n’en traitent pas. Il y a cependant encore de récents traités de théorie économique qui n’en font explicitement aucun état.

5. Les conventions que posent les trois propositions suivantes aident beaucoup à bien formuler et assez complètement interpréter cette règle de trois.

La première et la troisième de ces conventions complètent ce qui a été précédemment admis au sujet de la rentabilité et de la profitabilité (proposition 6.7). La deuxième définit le concept de productivité.5