1.10. Il faut que l'assainissement de l'économie soit permanent.

Pour que l’assainissement de l’économie puisse ne pas être permanent, il faudrait que la pratique des échanges marchands et des transferts de termes de ces échanges soit pilotée par des conceptions entièrement et définitivement assainies et que tout l’environnement des activités économiques reste stable.

Rien de cela n’étant possible, la permanence de cet assainissement s’impose. L’art du pilotage politique de l’économie à l’échelle d’un pays ne consiste pas seulement à faire en sorte qu’il y ait au moins non appauvrissement et au mieux enrichissement du pays. Il consiste également à faire en sorte qu’il y ait le plus sainement possible tantôt cet au moins et tantôt cet au mieux.

Tout comme les salariés d’une organisation à but commercial (entreprise) ou non commercial (administration, association) ne sont pas spontanément opposés à la rigueur de gestion de cette organisation, le corps électoral n’est pas spontanément hostile à la rigueur de la politique économique et de la gestion des affaires publiques.

Pourvu que le vrai motif de cette rigueur soit l’élévation qui vient d’être dite et non pas un habillage d’un renforcement de pouvoirs. Tant dans les affaires économiques que dans les autres, les familiales et les scolaires comprises, la rigueur pour la rigueur est une perversion mais le refus de la rigueur en est une aussi dont les conséquences sont à, la longue, au moins aussi néfastes. L’art du pilotage politique de l’économie à l’échelle d’un pays consiste pour beaucoup à ne pas faire à la souveraineté populaire l’offense du non recours à la rigueur de la politique économique et de la gestion des affaires publiques.