2.22. L'ensemble des échanges marchands comporte autant de sous-ensembles homogènes que l'ensemble des marchandises.

La nomenclature des échanges marchands découle, par définition, de la nomenclature des marchandises qui sont impliquées dans ces échanges marchands.
Les prix étant un rapport entre les termes d’un échange marchand, il en découle de même que la nomenclature des prix correspond aussi à celle des marchandises.

Les prix de chacune des catégories de marchandise.élémentaire ont une dénomination particulière :

  • Dans le cas de l’échange de marchandise primaire, cette dénomination est « salaire ». 
  • Dans le cas de l’échange d’apport en capital (financement permanent d’une entreprise), cette dénomination est « profit » ou « bénéfice ». 
  • Dans le cas de l’échange de prêt (prêt à terme ou à vue), cette dénomination est «intérêt ».

Une différence entre le capital (avance permanente) et le crédit (facilité temporaire ou révocable) est que seul le premier est un financement indispensable, économiquement et pas seulement juridiquement, à la création et au fonctionnement d’une entreprise. Une véritable théorie de la formation des prix doit donc comporter :

  • Une théorie de la détermination du taux normal (objectif) de profit par rapport au capital, avance permanente dont (le service de) la fourniture est rémunérée par le profit (tout ou partie du bénéfice d’une entreprise, à voir de plus près).
  • Une théorie de la détermination des salaires
  • La détermination du prix objectif (normal) de chacune des marchandises non rares vendues par les entreprises afin de vérifier sa cohérence interne et, par cela même, être en mesure de faire des propositions de politique économique.

La logique des échanges marchands, déterminée par la coexistence des six catégories de marchandises et de leurs prix courants respectifs, comporte deux branches, la logique de l’excès marchand et la logique de l’inexcès marchand. Voir, à ce sujet, le commentaire de la proposition 4.1, note 11, sur les plus-values et les moins-values.