Demain l’économie, Ag

Novembre 2013

Chers jeunes gens,

Les essais sur l’économie, en général ou concernant tel ou tel de ses compartiments, sont de plus en plus nombreux à déclarer qu’il faut changer de système. Les diagnostics, dans le spectre de ce qu’ils prennent en considération, sont souvent bien établis. Les ordonnances de nouveau régime n’en sont pas moins des bricolages. Leurs prescripteurs ne prennent pas appui sur une économie politique assez profondément renouvelée.

L’économie politique et son renouvellement

À des fins de reconstruction, l’acception la plus heureuse de l’expression « économie politique » me semble désormais être : ensemble cohérent constitué par une science et une politique économiques :

  • pour ce qui est de la science économique, des propositions premières ;
  • pour ce qui est de la politique économique, des propositions majeures.

Il n’y a d’économie politique vraiment renouvelée que si dans ces deux jeux de propositions se trouve davantage que du réagencement. Des ruptures doivent y figurer, faute de quoi les guérisons recherchées ne seront au mieux que des rémissions.

Le mot « proposition », appliqué à l’articulation de la science économique, est pris dans son sens logique. Appliqué à la formulation d’une politique économique, il est pris dans son sens programmatique. Dans les deux cas, mieux vaut, je crois, que chaque proposition soit d’abord énoncée puis argumentée, comme il est dans la ligne éditoriale de l’Atelier Paul Fabra de le faire dans les sections [Science économique] et [Politique économique] de son site.

Le défi le plus immédiat à relever

Celles et ceux qui parviendront à ce que ces propositions et les ruptures qu’elles comportent commencent à devenir de plus de plus largement enseignées et appliquées ne sont peut-être même pas encore nés… De toute façon et vraisemblablement pour longtemps encore, le défi le plus immédiat à relever est la constitution de deux à trois premiers cercles concentriques et en expansion.

Pour ce faire, un stratagème a été établi. Dès qu’Antoine Lonjon aura produit une première version diffusable du manifeste qu’il prépare, je vous en dirai plus.

DM