Ecosubjectivisme, écosubjectiviste / écobjectivisme, écobjectiviste

11 avril 2011, DM

Néologismes assemblés au moyen du préfixe « éco », d’économie, et des substantifs :

  • subjectivisme au sens d’inclination à théoriser l’économie à partir de la subjectivité, présumée par celui qui théorise, des acteurs de la vie économique et, partant, sans s’en tenir à ce qui est spécifique à la pratique des échanges et transferts de propriétés cessibles (des échanges marchands et des transferts de termes de ces échanges) ;
  • subjectiviste au sens de partisan ou utilisateur de ce subjectivisme ;
  • objectivisme au sens d’inclination à théoriser l’économie à partir de ce qui est objectivement spécifique à la pratique des échanges et transferts de propriétés cessibles (des échanges marchands et des transferts de termes de ces échanges) ;
  • objectiviste au sens de partisan ou utilisateur de cet objectivisme.

Depuis la suspension de la convertibilité du dollar et la fin des trente glorieuses dans les années 1970, puis l’essor de l’endettement et des finances modernes dans les années 1980, l’ai du temps a été plus chargé que ce n’était auparavant le cas d’écosubjectivisme. Beaucoup de ce qui au présent pourrait être mieux vient de là.