144 - Lundi 18 octobre 2010, épisode 41

Quatre régimes économiques de base, 1/2

Une typologie générale des régimes économiques fait partie des implications de la définition du capital. La proposition 4.1.10, dernière de la série consacrée à cette définition, signale cette implication.

1. Le centralisme le plus complet est établi par la nationalisation de toutes les entreprises.

Le financement permanent d’une entreprise nationalisée à 100 % est totalement du quasi-capital.

2. La propriété privée d’entreprise se prête au centralisme quand l’administration de la concurrence n’y fait pas obstacle.

La constitution de trusts, de cartels et de holdings, avec des financements permanents de sociétés de sociétés par du quasi-capital et éventuellement des participations croisées, centralise du pouvoir économique.

3. Le libéralisme le plus complet est établi par la propriété directe de toutes les entreprises.

En libéralisme non amalgamé à un autre régime économique, il n’y a plus du tout de quasi-capital. La coopération interentreprises a, dans une telle configuration, possiblement beaucoup recours à des contrats de franchise.

4. Centralisme et libéralisme sont les deux pôles d’un axe typologique.

Selon que la fréquence de la propriété d’entreprise exclusivement directe est plus ou moins forte et étendue aux plus grandes sociétés commerciales, le degré de libéralisme est plus ou moins élevé. Plus le degré de libéralisme ainsi apprécié est faible, plus le degré de centralisme est fort et inversement.

Prochain épisode

Un second axe typologique : créditisme versus capitalisme.

DM