Réduction de l'écart des salaires

Sur 100 salariés, 2 ont un salaire égal à 40 fois le salaire moyen des 98 autres. La réduction de cet écart de 40 à 20 fois permet d'augmenter le salaire moyen des 98 autres d'un peu plus de 40 % à masse salariale inchangée. En effet :

  • 98 salaires moyens de 100 € = 9 800 €.
  • 2 salaires de 4 000 € = 8 000 €.
  • Masse salariale = 17 800 €.
  • 2 salaires de 2 000 € au lieu de 4 000 chaque = 4 000 € au lieu de 8 000.
  • Part de la masse salariale affectable aux 98 autres salariés : 17 800 - 4 000 = 13 800 €.
  • Soit une augmentation de 4 000 / 9 800 = 40,8 %.

Généralisation

Si sur 100 salariés, N ont un salaire moyen de Ei, écart initial, fois le salaire moyen des 100-N autres, quand, à masse salariale inchangée, l'écart final devient Ef, le pourcentage de variation du salaire moyen des 100-N autres est, à la façon dont les formules s'écrivent dans une cellule au format pourcentage d'une feuille de calcul électronique (voir ci-dessous fichier attaché) :

(((N*100)+((100-N)*100/Ei)-(N*100*Ef/Ei))-((100-N)*100/Ei))/((100-N)*100/Ei)

Réduction de la moyenne des 100-N autres salaires

Avec N=5, Ed=25 et Ei=30, la variation des 100-N autres salaires est de -26 %. Non seulement ce n'est pas négligeable mais aussi il faut se demander si ce n'est pas l'une des raisons pour lesquelles il y a encore aujourd'hui (printemps 2009) le maintien sous le boisseau du fait que les salaires individuels, comme les salaires par groupes de qualifications professionnelles, sont des tranches du revenu total du travail. S'il n'existait pas une répartition de ce revenu total, la notion de salaires indécents, que ce soit par leur hauteur ou leur bassesse, serait vide de sens. La subjectivité collective ne se départira jamais de la conviction que cette notion a un sens parce qu'elle se sait disposée à n'accepter, sans protester au besoin violemment, ni des salaires tous identiques ni un écart croissant, sur longue et très longue période, entre les plus bas et les plus hauts salaires. C'est l'une des lois les plus fondamentales de l'économie non confisquée par une oligarchie adonnée à la reconstitution d'une féodalité par la loi du financièrement et politiquement le plus fort.

Fichier attachéTaille
Effet de la variation de l'écart des salaires.xls24.5 Ko