Par pragmatisme, ayez des principes ! Jacques Bichot

Sous ce titre, Jacques Bichot, économiste, professeur émérite de l’Université Lyon III, vice-président de l’Association des économistes catholiques, est l’auteur d’un remarquable Décryptage, y compris d'un point de vue strictement laïc. Cet article a été écrit en décembre 2009, deux à trois jours après la chronique de Paul Fabra qui l'a inspiré.

Premier paragraphe, intertitres, dernier paragraphe

« Un article de Paul Fabra dans Les Echos du 8 décembre, mérite toute notre attention. Il s’intitule : « Non à la culture du résultat ! » S’attaquer ainsi au pragmatisme dont se vantent si volontiers nos élites économiques et politiques requiert courage et clairvoyance. Mais comment soutenir une telle position en faveur des principes alors que la formidable croissance économique chinoise a démarré grâce au bon sens de quelques-uns de ses dirigeants, adeptes de la formule « peu importe que le chat soit blanc ou noir, pourvu qu’il attrape les souris » ?

Le pragmatisme, grand allié du dogmastime

Le pragmatisme en politique économique

« Mieux vaut donc nous appuyer sur des principes éprouvés, mûris au fil du temps, des succès et des échecs. En fait le « bon » pragmatisme, celui qui consiste à tenir soigneusement et honnêtement compte des faits, conduit à répudier le « mauvais » pragmatisme et à gouverner en suivant des principes. »
 

Accès à l'intégralité de l'article

http://www.libertepolitique.com/liberte-economique-et-solidarite/5727-pa