Capitalisme

warning: Creating default object from empty value in /home/atelierpa/www/sites/all/modules/i18n/i18ntaxonomy/i18ntaxonomy.pages.inc on line 34.

Énoncé

Régime économique qui a pour règles générales:

  • la propriété privée des entreprises,
  • la régulation des prix par la concurrence entre les producteurs,
  • un financement des entreprises assuré principalement par du capital et accessoirement par du crédit.

Il ne peut pas y avoir d'analyse critique du régime économique dît capitalisme sans une définition rigoureuse de ce que l'on entend pas capital. Le chapitre 5 du traité de science économique de l'atelier est entièrement dédié à la définition du capital.

M - Décloisonner le marché du placement en capital

Faisons maintenant une autre hypothèse : celle d’une économie dans laquelle tout capital social serait entièrement composé d’actions restituables. Cette économie est viable. Elle satisfait la justice commutative, pourvu que la détention de ces actions soit en moyenne davantage rémunérée que la détention d’obligations. Ne pas appeler « capitaliste » une telle économie est injuste.

2010, Le capitalisme sans capital

En 2010, Paul Fabra a publié une seconde sélection de ses chroniques. Ce recueil, publié par Les Echos et Eyrolles, est titré Le capitalisme sans capital.

7.8. Par la relation EPCE, le capitalisme libéral comporte un dispositif permanent de relance.

1. Les sens donnés aux mots « capitalisme » et, dans son emploi en économie, « libéralisme » sont ceux indiqués plus haut.

Ces sens, spécifiés dans l’argumentation de la proposition 4.1.10, font que les expressions équivalentes « Capitalisme libéral » et « Libéralisme capitaliste » ne sont pas tautologiques.

145 - Samedi 29 octobre 2010, épisode 42

Quatre régimes économiques de base, 2/2

Perpendiculairement à l’axe typologique centralisme – libéralisme, il y a l'axe qui tient compte de la structure des passifs des entreprises.

Si on revenait vraiment au capitalisme... Paul Fabra

Si on revenait vraiment au capitalisme...

Critique de "Revenir au capitalisme... pour éviter les crises" par Pascal Salin.

Publié dans Les Echos le 18/03/2010 dans la rubrique Economie & Société.


Tout à fait d’accord avec le programme de Pascal Salin - revenir au vrai capitalisme- mais j'estime qu’il faut pousser plus loin la critique.

103 - Mercredi 3 juin 2009 - Contraires

Le libéralisme a pour contraire le centralisme. Toujours plus de fusions concentre les pouvoirs et, ce faisant, ruine la concurrence, y compris quand c’est au nom d’un libéralisme d’autant plus revendiqué qu’il est en réalité un centralisme. Parallèlement, le capitalisme a pour contraire le créditisme : l’un des deux domine forcément au détriment de l’autre.

Insuffisance 2 - Libéralisme et centralisme

« Capitalisme » et « anticapitalisme » sont souvent utilisés pour signifier respectivement « libéralisme » et « antilibéralisme ». Le libéralisme économique a, en effet, lui aussi pour règles générales la propriété privée des entreprises et la régulation par la concurrence des prix ainsi que, plus largement, des offres.

Insuffisance 1 – Capitalisme et créditisme

Qu’est-ce que le capitalisme libéral ? C'est le régime économique qui a pour règles générales:

  • 1. la propriété privée des entreprises
  • 2. la régulation par la concurrence des prix ainsi que, plus largement, des offres.

Interview par l'Express de Paul Fabra

L’Express du 3 au 9 juin 1974, pages 60 à 63, interview conduite par Jean-Jacques Faust et Gérard Bonnot, 5 illustrations ci-après non reproduites.

Une interview de Paul Fabra, auteur de « L’Anticapitalisme »

« Nous sommes tous des hors-la-loi de l’économie »

Syndiquer le contenu