Emploi

warning: Creating default object from empty value in /home/atelierpa/www/sites/all/modules/i18n/i18ntaxonomy/i18ntaxonomy.pages.inc on line 34.

Énoncé

Situation contractuelle d'un travailleur exerçant une ou plusieurs activités dans le cadre d'une organisation afin de fournir des produits du travail en échange desquels il perçoit un revenu.

Schéma conceptuel du travail et de l'activité humaine

[image:143 size=preview nolink=1]

162 - Lundi 23 mai 2011 (épisodes 56, 7)

Chaque bulletin est une invitation à poursuivre ou entreprendre l’étude du traité de sciences économique en cours d’édition..

7.3. L’existence d’une relation entre stock national de capital et état de l’emploi est certaine.

1. Un stock national de capital est un agrégat réel.

Dans un pays, des entreprises exercent tout ou partie de leurs activités et y sont domiciliées. La somme des fonds permanents qui, aux passifs de leurs bilans, appartiennent à leurs propriétaires et ne sont pas du quasi-capital constitue le stock de capital de ce pays.

7.1. L’aspiration économique socialement primordiale a pour objet l’emploi.

1. La définition de cet objet fait partie du sens donné au quotidien aux expressions « avoir un emploi » et « avoir du travail ».

Caritas in veritate : science économique et doctrine sociale de l’Église catholique

Introduction

Ces notes portent sur une partie du message que le « Souverain Pontife Benoît XVI » adresse par sa « Lettre encyclique Caritas in veritate (…) à tous les hommes de bonne volonté sur le développement humain intégral dans la charité et dans la vérité ».

Chapitre 7 - L'emploi

Le plein-emploi dépend d'une relation dans laquelle interviennent le profit et le capital. Cette relation macronomique est ici appelée EPCEEmploi, Profit, Capital, Emploi. Son plein-exercice est affaire de volonté politique.

1998, Le diable et le chômage

En 1998, Paul Fabra a publié une première sélection de ses chroniques. Ce recueil, publié par Economica, est titré Le diable et le chomage.

2.1. Toute marchandise est le produit d'une dépense d'énergie humaine.

Il n’y a marchandise que quand il y a mise en vente. Même lorsque la marchandise à vendre n'a rien coûté, il reste le coût de sa mise en vente. Autrement dit, toute marchandise est le produit d’une dépense d’énergie humaine, ne serait-ce qu’à raison du travail nécessité par sa mise en vente. On peut aussi bien dire : toute marchandise est le produit d’un travail humain.

Une politique de l'épargne

Sur le marché de l'épargne, cinq déficiences principales ont des conséquences néfastes sur l'emploi, les revenus et la concurrence. Ces déficiences ouvrent un boulevard au créditisme, lequel est inévitablement générateur de crises financières socialement désastreuses.

Syndiquer le contenu