Relance

warning: Creating default object from empty value in /home/atelierpa/www/sites/all/modules/i18n/i18ntaxonomy/i18ntaxonomy.pages.inc on line 34.

174 - Vendredi 10 février 2012

Politique économique : sauter le pas

Une politique bien articulée se remarque à la cohérence des buts qu’elle se fixe. Dans le contexte actuel de notre économie structurellement défaillante, ces buts se doivent, en outre, d’être refondateurs : c’est une remise en marche de l’économie qui est nécessaire et non pas quelques arrangements à la marge.

167 - Jeudi 29 septembre 2011

Face à la crise

Dans Pour un modèle de sortie de crise : la relance par le capital, l’Atelier Paul Fabra, par la voix d’Antoine Lonjon, commence par dresser un constat. Il y a, au moins, « une faille majeure dans le raisonnement économique contemporain ». L’ampleur du désarroi sur les orientations à prendre pour se sortir au moins mal de la crise en cours est à la hauteur des erreurs de jugement commises.

7.8. Par la relation EPCE, le capitalisme libéral comporte un dispositif permanent de relance.

1. Les sens donnés aux mots « capitalisme » et, dans son emploi en économie, « libéralisme » sont ceux indiqués plus haut.

Ces sens, spécifiés dans l’argumentation de la proposition 4.1.10, font que les expressions équivalentes « Capitalisme libéral » et « Libéralisme capitaliste » ne sont pas tautologiques.

La conciliation de la rigueur et de la croissance, suite

Suite au bulletin 132

Mais un « soutien organisé aux entreprises », qu’est-ce à dire ? Les subventions et allègements de charges accordés aux entreprises participent à la dégradation des comptes publics !

Si on revenait vraiment au capitalisme... Paul Fabra

Si on revenait vraiment au capitalisme...

Critique de "Revenir au capitalisme... pour éviter les crises" par Pascal Salin.

Publié dans Les Echos le 18/03/2010 dans la rubrique Economie & Société.


Tout à fait d’accord avec le programme de Pascal Salin - revenir au vrai capitalisme- mais j'estime qu’il faut pousser plus loin la critique.

Thérapie de choc

On ne peut sortir d'une crise que par la reconnaissance de ses véritables causes.
L’entreprise de Paul Fabra, c’est aussi cela : contribuer à cette reconnaissance, instrumenter l'élaboration de prescriptions susceptibles de figurer au programme d’un parti politique et dans la plateforme revendicative d’une confédération syndicale, sous la forme d'une thérapie de choc.

Une politique de relance par davantage de mises en capital

Autant de relance qu'il le faut, oui, sans aucun doute. Mais cette relance ne doit pas consister en un soutien à l'activité mais en davantage de mises en financement permanent des entreprises.

Syndiquer le contenu